Soigner une dépressions sans médicaments : est-ce possible ?

dépression

La dépression est une maladie psychique qui affecte tous les aspects de la vie quotidienne en raison des troubles de l’humeur qui peuvent survenir. Le terme de dépression est malheureusement abondamment utilisé dans le langage quotidien lorsqu’une personne, pour une raison ou une autre affiche une baisse de moral. Il faut cependant noter que la dépression est une maladie plus ou moins sérieuse, qui trouble le fonctionnement du cerveau et peut même entraîner des phases suicidaires pour les cas les plus graves. Les récentes recherches faîtes en rapport avec cette maladie psychique ont néanmoins permis de mettre en place plusieurs traitements adaptés à son soin et à son contrôle. Néanmoins, sans démentir les avantages de certains traitements médicamenteux, il est pourtant constaté que des traitements alternatifs peuvent faciliter la guérison. Ainsi, il est tout à fait possible de traiter la dépression sans médicament selon les cas qui se présentent.

Tout savoir sur la dépression

Le traitement de la dépression sans médicaments est tout à fait possible mais encore faudrait-il savoir la diagnostiquer. En effet, pour pouvoir soigner une maladie, il faut tout d’abord être conscient qu’on est atteint de ce mal. S’agissant de la dépression, il n’est pas toujours évident de mettre les mots adéquats sur cette maladie. Outre la difficulté de sa définition, on distingue également plusieurs types de dépression, qui peut aller de la passagère, à la nerveuse ou chronique. D’un point de vue global, les spécialistes du sujet ont cependant pu mettre au point un moyen de diagnostiquer et de soigner la dépression. Selon l’OMS, il s’agirait d’un trouble mental courant, qui se caractérise par une perte d’intérêt ou de plaisir, une tristesse avec des manifestations physiques comme les troubles de sommeil et les pertes d’appétit. La dépression se diffère de la simple déprime, elle peut se manifester par des symptômes plus ou moins changeants selon les personnes mais qui comprennent généralement des états comme des nuits blanches, des angoisses nocturnes, des pertes d’appétit et un sentiment de mal-être profond. Pour en savoir plus, suivez ce lien.

Les traitements non-médicamenteux contre la dépression

La dépression est une maladie qui est principalement d’ordre psychique. De ce fait, pour soigner dépression sans médicaments, il conviendrait de se pencher sur des «traitements» qui affecteraient l’humeur général de la personne atteinte du mal. Pour cela, des gestes simples sont à faire quotidiennement pour espérer une amélioration de l’état général. Parmi ces gestes, il y a le fait de bien manger et de bien dormir le lien existant entre le sommeil, la nourriture et la dépression ne fait aucun doute pour la plupart des spécialistes. Des études faites ont montré qu’une personne qui prend le temps de se reposer et qui prend le temps d’avoir une alimentation saine a moins de chance de tomber en dépression, et dans le cas contraire, a plus de chance de s’en sortir. De plus, il est également important de faire du sport. La pratique du sport libère des endorphines qui sont associées à l’hormone du bonheur. Pratiquer une activité physique régulière permettra donc de stimuler le cerveau et va lui permettre de secréter cette hormone qui œuvre dans la lutte contre l’état de dépression.

La sociabilisation, utile dans la lutte contre la dépression

Les personnes dépressives ont tendance à se refermer sur elles-mêmes. Sortir de cette solitude est cependant un bon moyen de traiter la dépression sans médicaments car les interactions sociales aident énormément contre le sentiment de mal-être et de solitude qui habitent généralement une personne déprimée. D’ailleurs, il n’est pas rare que le médecin traitant conseille à ses patients d’intégrer des groupes de soutient ou de sortir et de se confier plus à leur cercle familial ou amical, dans le processus du traitement de leur dépression. En somme, il est tout à fait possible de se sortir de cet état sans passer par la prise de médicament. Le tout est de savoir tenir son «traitement».  

Pourquoi consulter un psychologue sophrologue ?
Les antidépresseurs